Environnement

ENSEMBLE POUR LA PLANETE (EPLP)

Ensemble pour la Planète est une association de type loi 1901, constituée d’autres associations mais aussi de simples citoyens, désireux d’agir pour la sauvegarde de notre environnement.
L’association a vu le jour le 1er septembre 2006, à l’initiative de 17 associations et de citoyens.
Ces 17 associations fondatrices sont :
  • Action Biosphère ;
  • Archipel Pacific ;
  • Association pour la Sauvegarde de la Nature Néo-Calédonienne (ASNNC) ;
  • Cap Surprise ;
  • Comité-Défense de l’Environnement Koumac (CODEK) ;
  • Coordination de Défense du Sud ;
  • Corail Vivant ;
  • Dayu Biik ;
  • Gondwana ;
  • Koné Avenir ;
  • Mocamana ;
  • L’Esprit Nature ;
  • Mwaciri morofacha ;
  • Point Zéro Base Line ;
  • Patrimoine et Histoire de Voh ;
  • Rhéébù Nùù ;
  • Riverains de la rue Barrau ;
  • WWF – France.

Depuis d’autres associations et citoyens nous ont rejoints.

1er constat :
De graves périls (réchauffement climatique, diffusion dans l’environnement de substances toxiques, multiples atteintes directes ou indirectes à la biodiversité, acidification des océans,…), dans un  laps de temps bref (l’espace de quelques décennies, quelques générations peut-être), au mieux vont rendre les conditions de vie sur Terre particulièrement difficiles, et l’homme, en sera l’une des premières victimes, au pire menacent la vie sur terre et donc l’humanité (cf. art. 3 de l’Appel de Paris). Il est désormais établi que les activités humaines sont à l’origine de ces graves périls.

2ème constat :
Cette tendance ne va pas s’affaiblir au cours des années/décennies à venir. Au contraire, elle va s’amplifier. La pensée économique dominante, en complet décalage avec les réalités environnementales, prône toujours plus de croissance /développement/ consommation lesquels génèrent les activités qui sont à l’origine des périls cités ci-dessus. Cette logique économique imprègne nos valeurs elles-mêmes.
Dans ce contexte, suscité/aggravé par l’omnipotence des lobbies économiques,  rien d’étonnant à ce que ceux qui a priori détiennent le pouvoir de décision et la capacité d’infléchir le cours des événements, les pouvoirs publics, ne puissent adopter que des mesures bien souvent sans réelle efficience.
Les mesures adoptées jusqu’à présent par les pouvoirs publics ne sont pas à la hauteur des périls qui nous menacent. Or, eux seuls peuvent adopter les mesures drastiques et de portée générale qui permettront d’infléchir le cours des choses.

3ème constat :
Il n’y a que la mobilisation citoyenne qui puisse conduire les pouvoirs publics à adopter les mesures qui s’imposent.  Cette mobilisation citoyenne pour être entendue doit être massive et spectaculaire. Elle sera durablement efficace dès lors que nos réflexions et actions seront basées sur le respect des valeurs communautaires.
Force est de constater que, face à l’ampleur et à l’imminence des périls qui nous menacent, les actions d’information et de sensibilisation du public qui prennent parfois la forme d’actions très concrètes sur le terrain, ne suffisent plus. Il ne s’agit pas pour autant d’y renoncer.
Les pouvoirs publics ont le pouvoir de changer le cours des choses en adoptant des mesures de portée générale et de fonds, tout comme les citoyens, à travers leur responsabilité et leurs actions individuelles et collectives.

Pour contraindre les pouvoirs publics, une mobilisation générale s’impose.

EPLP
Résidence des tours de Magenta
41 rue du 18 juin
98800 Nouméa

BP 32008
98897 Nouméa Cedex

Mobile : +687 93 55 81
Mel : eplp.asso@gmail.com
Site : http://www.eplp.asso.nc
Facebook : https://www.facebook.com/eplp.nc/

Leave a Reply